L’or de quelques coucous

Tels des milvus migrans les gens de passage arrivent ici serin cini les bras colvert de messages printaniers et des pipistrelles plein les yeux De quoi réjouir la pie bavarde ! cet hypolaïs polyglotte qui sous ses airs de linotte en a la mélodie coupée et laisse devant tant de bonté couler son pipit des …

Lire la suite de L’or de quelques coucous

Faire son lit

A midi en refaisant mon lit occupé de façon permanente dans des toiles filamentaires je me suis redis qui l'eut cru que ce n'est pas un lit apparent et qu'au milieu d'une couette d'alluvions plaine d'inondation même si j'y fais quelques cuvettes j'oublie parfois que l’éros sillon et le charriage des sentiments m’empêcheront toujours de …

Lire la suite de Faire son lit

Fuseau horaire

Il est l'Eure de vous dire que je n'ai pas besoin de Perche pour me jeter à l'eau et me faire des bleus qui font mousser la mer et puis sentir une Beauce de la grosseur d'un petit pain vallonner m'Etampes jusqu'Aunay et puis tout oublier recommencer car j'appris Voise l'Ocre de mes yeux qui …

Lire la suite de Fuseau horaire

L’âme enféée des planteurs d’arcs-en-ciel

si numineux pleins de rêveuses pensées ils effleurent les aires imaginantes et papillonnaires de quelques bouts du monde sans doute à la façon d’archéologues merveilleux pour passer aux pinceaux de miragineuses réalités ou bien encore pour conter par babillage d'oiseaux de rivières ou de forêts à l'encre d'un arc-en-ciel de nuit glissant sur l'envers d'un …

Lire la suite de L’âme enféée des planteurs d’arcs-en-ciel