Pêche du soir

Comme il faisait frayère soir, je suis partie à la pêche. C'est le meilleur moyen de s'endormir avec un certain nombre de pensées parasites des truites. Ça permet de faire un saumon strueux vers un état de paisibilité intérieure carpe être faut-il seulement se contenter de choses simples au final. Bien sûr, inutile de paniquer …

Lire la suite de Pêche du soir

Les corps eaux

©Les faits Plumes Je viens de Gascogne. J’y suis née. J’y ai aussi stagné un petit moment. J’y ai vécu des moments très calmes. D’autres plus violents.  Et puis… j’en suis partie. L’appel du Nénuphar qui a besoin d’espace. Envie de me marrer, de voler de mes propres ailes. Besoin de migrer pour rependre le …

Lire la suite de Les corps eaux

Épisode 10: Nous-nours lance un massage contre l’indifférence

Nous-nours est indigné par l'indifférence mastodonte qui se massifie dans notre société de masse mastic et mastoc. Il se dit que c'est massivement hypocrite de créer un semblant de liens entre les Nous-nours, à coup de colle en stick inadaptée à la matière, si par derrière on entretient la création de laissés pour compte que …

Lire la suite de Épisode 10: Nous-nours lance un massage contre l’indifférence

Les proclamancoeurs

Que t'es beau... C'est à faire rougir tous les bouleaux ! C'est vrai que t'es beau... Même quand tu fais ta pleurote qui tire sur son chapeau ! Ô et toi, T'es belle... Comme un cheval sauvage sans sa selle ! Oh oui, alors, qu'est-ce que t'es belle... Tu vas rendre jalouses les hirondelles ! …

Lire la suite de Les proclamancoeurs

Un corps à corps pour décor… C’est corsé!

Je suis gentil, Je suis beau, Je suis déterminé... Et Corse (...) Je n'ai à vrai dire aucun problème identitaire car je suis très enraciné, Cette terre qui me porte est aussi celle de mes aïeuls, Je suis très terre à terre ... Et Corse (...) Je souffre pourtant de l'angoisse du coupe-cors... (...) On …

Lire la suite de Un corps à corps pour décor… C’est corsé!

Volatilisé

On passait tous les soirs devant chez eux Avec mon arrière petite-fille on aimait bien s'arrêter, discuter un peu, manger un esquimaux ou un koukoulina J'étais gourmande et ça se voyait Elle était gourmande et ça ne se voyait pas On aimait les glaces On aimait par dessus tout les partager avec eux, Les Gervais, …

Lire la suite de Volatilisé