Pépins aux raisins

Les raisins secs ça épouse les formes du corps et ça saute sur les gosiers en chantant "mes zig-zag" Les raisins secs ça longe les gorges des Vercors bavards et ça finit dans les cavités karstiques en cantonnant "poljé l'humeur en chantoir" Les raisins secs ça remonte entre les deux Rhin et ça condamne l'antre …

Lire la suite de Pépins aux raisins

A travers champs

Sur mon vivarium d'herbes folles elle pose ses yeux bleus ou verts alors même que dans le noir de cet épisode passerelle je m'arrose de l'irisé de mots rangés derrière les pousses hier encore naissantes et je fais don musical dans un oton à peine perceptible des graines d'un blé rose qui ne perd pas …

Lire la suite de A travers champs

Poupa huppé

Loin des e-gloos tons froids et badauds se réchauffant les doigts dans des feux artificiels qui font Poum je me suis agrippée tel un poupa léger à la racine des cheveux des fées saisis en plein vent pour parcourir lentement ces prairies fleuries que l'on ne voit que dans les livres et où l'on parle …

Lire la suite de Poupa huppé

Éclair au café

Desserts volants ? J'en absorbe tous les jours en biscuit ou en sorbet sur un nuage de chantilly ou à la crème filante Pourquoi ? Parce que des cerfs volants ça ne pousse pas dans les choux et ça n'existe qu'entre mes lignes où ça se lie d'un fil d'amitié autour d'une pièce montée feuilletée …

Lire la suite de Éclair au café

D’élytres d’amours

De ce silence d'où je tais cris et angoisse j'observe ces haies crispées par l'abandon des oiseaux qu'elles abritent en temps de paix Et quand épuisé par tant de langueur sans voix mon corps il dort je franchis ces couloirs épais happée par tes maux Alors je me réveille enfin et je t'écris d'un crayon …

Lire la suite de D’élytres d’amours

Texte île

A terre elle couche le texte île de son tapis de vie qu'elle étend délicatement pour préserver le moindre recoin de soi entrelacé au fil du temps dans une mosaïque de souvenirs et d’espérances dont elle creuse la trame entre deux nappes souterraines afin de rendre visible l'isthme de nos histoires presqu'identiques au touché © …

Lire la suite de Texte île

Va l’Homme morainique

Je mime ici où là dans l'ombre la plume ouverte même quand l'erg est brulant même quand mère est absente dans l'assise d'un for intérieur balisé par un havre désenchanté mais nettoyé de ses brises larmes construit comme un effort à la mer dont tu ne vois que la pointe et dont j'élude le socle …

Lire la suite de Va l’Homme morainique

Kardia solaire d’un planteur d’arc-en-ciel

L'un pour adoucir les mots laids que l'effort commotionne L'un pour tonifier la plaque motrice que la pesanteur déséquilibre L'un pour protéger les molaires que l'effroi sensibilise L'un pour aimer les mots ailes que les chordés vivants laissent glisser jusqu'au cœur par les mots sillons bulbo-pontique d'un arc-en-ciel à vallées © Les faits Plumes

Bleus ou verts

Si tu m'avais connue à vide pas encore abimée par les vents violents et les soleils brulants pas encore submergée par les assecs hautains et les crues débordantes mais où tout instant périt lorsqu'il est trop avide on aurait écrit barbeau sur une page blanche quelques mots livides aux cœurs évidés On s'est connus pléniers …

Lire la suite de Bleus ou verts