Se remplumer

J’ai laissé les manteaux du corps se gonfler

pour épouser les formes du rayon de mon cœur

et j’ai juste laisser tomber la veste

afin que jamais cela ne s’arrête

mon corps est si étroit

pour embrasser la vie

alors je m’arrondis doucement

pour enfanter mon paysage

© Les faits Plumes

© Victor Meeussen

7 réflexions sur “Se remplumer

  1. la maternité te va bien 🙂
    la résonance de ce poème m’évoque ces quelques phrases que maman me récitait (ce qu’il fallait dire à l’époque à son z’amoureux s’il éternuait) :
    – à vos souhaits belle plante
    – merci fleur charmante
    – je salue toutes les personnes qui se promènent sur les remparts de votre cœur
    – mon cœur est si étroit qu’il ne s’y promène que vous et moi !
    ….
    joli, n’est-ce pas ! c’était un autre siècle 😀
    bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s