Va l’Homme morainique

Je mime ici où là

dans l’ombre

la plume ouverte

même quand l’erg est brulant

même quand mère est absente

dans l’assise d’un for intérieur

balisé par un havre désenchanté

mais nettoyé de ses brises larmes

construit comme un effort à la mer

dont tu ne vois que la pointe

et dont j’élude le socle

© Les faits Plumes

8 réflexions sur “Va l’Homme morainique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s