Devant le perchoir

Dans cette assemblée, on ne chahuta pas. On ne se fâcha même pas. On ne cracha pas non plus. ça ne clacha pas. Rien ne clocha. Pourtant, on parla de chapo, de charo, de chabot et de chafée. Peut-être parce qu’ici personne n’avait trop le chaiac.

Oui, dans cette assemblée, on ne chahuta pas car à l’instar des chalins, nos félins avait bien compris que l’on éclaire bien que sans tonnerre…

© Les faits Plumes

8 réflexions sur “Devant le perchoir

  1. Zut parti trop vite, (et j’avais écrit « vitre » 🙂 ), donc je recommence comme votre texte m’a plu et fait rire pour « illustrer » ce moment de grâce félin (j’ai beaucoup aimé celui qui ne peut pas s’empêcher de jeter un coup d’oeil caméra…), merci beaucoup pour cette bonne humeur littéraire, très bonne journée, 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s