Roupillon sur rue

dans ses folies de jour

elle drape avec envie

dans des couleurs reposantes

ces prés sillons

de plus en plus apyrétiques

et qu’on atteint

par des coulées cimentées

elle dort

et laisse défiler

sous ses yeux ouverts au songe

le film transparent de son ennui

elle dormaille

pour trouver dans la pelote de ses rêves

l’énergie du repos

et voir germer en fin

par fumée d’idées

un bouton de courage

de si prés

et si menthées

qu’elle se ventera

d’autan mieux

d’apprécier dans l’envolée

sa flagrance des lits

© Les faits Plumes

© Kathy Osborne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s