Ces âmes à domicile

Quand je rêve

je n’ai pas froid aux yeux

ni même froid aux pieds

car c’est autour de la clé du sol

que se met en marche la musique

et c’est ainsi qu’à chaque mouvement

de mes paix d’aime

les clignements de mes paupières

m’ouvrent la porte d’un champ nouveau

qui résonne

et passe partout

jusqu’à mes larmes secrètes

© Les faits Plumes

© Marcella Cooper

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s