Écrit de mes deux mains houppiers

J’ai lu dans ma plante ligneuse

que j’étais en sainte

l’élue de ton cœur

et que ce que je liber

je ne dois le circonscrire

pour ne point l’écailler

et juste le porter

comme les cernes

entourent de nos flots aime

nos yeux blessés

mais délicieux

© Les faits Plumes

© Daniel Popper

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s