L’ombre de moi m’aime

Veilleuse de mes fées

je mets en scène le phénix de mes gestes

dans un halo qui scintille au bout du fil

des aimes rodes tournoyant autour de moi

au sein d’ un feuillu bienfaiteur

d’amour

où l’argotique

met sous couvert

mes peurs arborées

afin que ce faux laid

colore les feuilles de mon gris moire

© Les faits Plumes

13 réflexions sur “L’ombre de moi m’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s