A la façon d’un brise-larme

Si mes peaux aiment

ces deux mains accrocheuses

qui crépitent au rythme du cornage

des arts scène eau

entourant l’embouchure

de mes multiples pores de tête

c’est parce que je regarde

ces chevilles ouvrières

œuvrant sans perdre haleine

à une féérie

sans repos

transbordeuse

de douceur

© Les faits Plumes

6 réflexions sur “A la façon d’un brise-larme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s