L’oreiller de la belle nuit

Avec-toit ce soir je dormirai à la moche étoile

non loin du saule rieur

avec pour seul encas une pomme de ciel

comme abat-nuit

Et je tiendrai au pied mon cerf-flottant

qui du haut de ses couleurs arc-en-sol

saluera de ses rubans bleus neiges

tous les poisson-chien de la terre

miaulant à basses voix dans les hautes-cours

Alors je monterai dans le bateau-moustique

piquer une tête dans la piscine des délices

telle une femme-grenouille munie d’une courte-vue

saisissant de son art pont tout ceux qui tombent à pic

© Les faits Plumes

15 réflexions sur “L’oreiller de la belle nuit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s