La fée randinière

Ses notes feuillues

aussi douces que la soie

et étoffées d’un oenomel rythmique

donnaient à sa musicographie

les traits d’un accord improbable

entre l’éphélide du soleil et les aigus des chanterelles

L’opale de la mer formée au goutte à goutte

par la pluie lente des sons roussis

dégageait le parfum sucré

d’une mélodie caramélisée

au sirop de la félicité

© Les faits Plumes

16 réflexions sur “La fée randinière

  1. Ping : La vie elle-même est unique – Sur le fil, à la lisière du rêve et de la réalité, j’avance et je partage ici mes créations et mes surprises du jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s