Mes îles fée roé

J’ai l’art gai

des ancres

tout aussi femmes hier qu’habitu’elles

vernies par ces mères

dont je tirais la Manche

pour porter à ma vue ces colonnes d’eau

que dans les bras de la mienne, je dessinais sur du papier Bristol

en laissant glisser les crayons

comme on laisse chanceler les cosses quand la carpe, elle,

vous échappe des mains

tel un Foxe qui entre terre et mer

s’en va en ne laissant aucune Thrace

© Les faits Plumes

4 réflexions sur “Mes îles fée roé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s