Le moi floréal

Issue d’une coquille ombellifère d’eucaryotes

éclose sous un ciel gris bleu de tant thalle

mes pieds portent un chapeau

pour que du cercle d’effets produit sous son ombre

se forme des ronds de sorcières

au sein desquels je balaie

l’échelle des êtres qui n’a ni lieu ni place

dans mon voyage au centre de la terre

© Les faits Plumes

6 réflexions sur “Le moi floréal

  1. Ping : Le moi floréal — Les faits Plumes – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s