Née nue phare

Née nue phare

Tout a commencé dans un lit d’eau

Une nuit d’étang passés

Quand de la graine subaquatique logée dans le bassin

J’ai fait pousser mes feuilles flottantes

Dans le ventre de l’eau stagnante

C’est de là que tout est parti

Et que je puise la rosée de mon imagination

Aux notes subliminales

© Les faits Plumes

© Cornelius Völker

Une réflexion sur “Née nue phare

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s