Paléontologie du mois

Cette ambre me rend très joyeuse

C’est comme si à son contact, dans un éphémère mouvement,

un neuf Moi jaillissait du ventre de la Terre

Gemme ce sentiment organique qui me plonge dans un gisement de bonheur

et m’éloigne des regards trompeurs bariolés de faux cils ou de tout autre apparat

Dans cet haut vide renaissant, j’éponge les larmes des arbres pour assécher les miennes

et c’est comme-ci, sous l’effet de cette inclusion, je recueillais l’autonomie

qui laisse agir le philtre d’amour de mon cœur

© Les faits Plumes

Un dinosaure à plumes piégé dans l'ambre | Pour la Science

8 réflexions sur “Paléontologie du mois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s