L’affranchissement

Pour retrouver la voix lactée de ses mains et sentir posés sur eux les paix ronds de ses yeux, les pouls beaux de son cœur ouvrirent d’un pas quai plein d’entrain, le colis maçon laissé devant lui.  Pour arriver au sommet du gratte-pied, ils durent chatouiller des orteils chaque pierre précieuse sans se casser la margoulette. Et puis, sans l’ombre d’un clair-obscure à teindre d’un pas niais les saules de leur anse être .

© Les faits Plumes

 

3b043be1-3332-41a6-bf0c-b92df8828b5b

9 réflexions sur “L’affranchissement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s