Pots teints du jour

Entre deux crises de sinusite, j’ai décidé, cette nuit, de prendre la tangente. Je me suis dit:  » Ça suffit! Coupe ta laisse, maintenant ! Il y en a marre d’être tenue au pied du mur… jour et nuit « . C’est vrai quoi ! Avec le confinement, on est peut-être en isocèle forcé mais faut-il pour autant oublier ce qui fonde notre équilatéralisme profond ? Bercée par l’évidence de l’angle mort, je me suis donc mise à écrire, en couleurs, guidée par les mouvements de mes jazz mains et mes souvenirs de mots lierres. C’était si puissant que j’ai fini par prendre racine et grimper au rideau à la vue du nombre de feuilles qui s’entassaient sur le voltaire.

© Les faits Plumes

3 réflexions sur “Pots teints du jour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s