Chatpooing qui mousse, tâche

Et chat paix

de cette tort peur

qui con presse et qu’on prime

J’ai vite cerné qu’il n’y avait guerre,

seulement que

d’autres et moi

à protéger

Carcel et ceux qui portent les unies formes bariolés des arts mais teints

savent que les strates de tes reins dialysés

laisseront à paraître, tôt ou tard,

les traces filtrées des draps peaux battus et lessivés

par trop de « savons » par fumés…

aux feus nouilles

© Les faits Plumes

7 réflexions sur “Chatpooing qui mousse, tâche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s