Des clauses pour ronce art…

Elle restait close.

Nous voulions jouer avec l’épine dépeint. Nous ignorions encore que l’on avait changé de saison. Les temps clos amnésiaient les parfums de nos ressentis. On ne percevait plus la portée close de nos en vies. Les pignes de pin, on n’en trouvait guerre plus en dessous des grands arbres élagués et des bas taille qui s’alimentaient dans leurs ombres.

Un débat de taille…

D’ailleurs, ils ne la voyaient pas mais derrière la porte qui restait close, une rose reste éclose.

© Les faits Plumes

8 réflexions sur “Des clauses pour ronce art…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s