Des jeûnes naissent les zestes de citron

Renouer

Avec les charmes enfantins

craie au nez, à saut scier, des si nés

Retrouver

Les temps perdus

à dorer, pas tissés, riz au lait

Ranimer

Les souples des corps

en chanteur, en denses sans, temps bouts rimant

Réveiller

Les talents indiscrets

boiteux, cas mouflés, bien rangés

Pour relancer , enfin,

La mécanique de nos cœurs

à gai rire, à fleur rire, à panser

Et repousser,

aux quatre roues de la garnison,

sur les paix dalles de nos vélos

À faim que de nos ennuis renaisse

le bordel qui nous souffle les mots de tête

 

© Les faits Plumes

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s