Confidence en sous sein privé

Tu peux contrarier le bail, tu as deux vies.

L’une, dont on note air sans aucun parfum au pas sage.

Clôturée de grilles âge et de murets, elle sa propriété rêves …  et tes talents

Les réduisant, vulgairement, à des centiments sans valeurs

L’autre, qui, prenant assise sur le devis de tes envies, te fait voir clerc

Fière de ta craie anse tu laisses, alors

Comptant

Parler ton cœur

En sur seing public

© Les faits Plumes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s