Sur la sellette des aveuglés, les chevaux de bois sont magistraux

Vous ne pouvez vous empêcher de me juger. Toujours sur vos grands chevaux, de votre air pédant et méprisant, vous me snobez du haut de vos sabots, imaginant que je suis un cheval sélène vivant les pattes dans les nuages. Bal en selle ! Arrêtez donc de vous regarder les oeillères en selfie ! Je suis peut-être un cheval de bois qui se balance en avant et en arrière de ses rêves mais moi, au moins, je n’ai jamais pris les fleurs de sel pour des cumulus nimbus.

Eauuuuu Euuuuu !!!!!!

© Les faits Plumes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s