Pêche du soir

Comme il faisait frayère soir, je suis partie à la pêche. C’est le meilleur moyen de s’endormir avec un certain nombre de pensées parasites des truites. Ça permet de faire un saumon strueux vers un état de paisibilité intérieure carpe être faut-il seulement se contenter de choses simples au final. Bien sûr, inutile de paniquer si vous n’y voyez rien. Il vous suffit d’utiliser une lamproie. Bon… je ne vais pas vous tendre une perche pour essayer… Vous pouvez toujours faire l’anguille mais ce serait dommage de rater l’occasion d’en témoigner dans un amphi à liens… Ils y servent souvent des blennie fluviétales et c’est peut-être l’occasion de vivre un amour blanc 😉. Il vous suffit juste de ne pas vous y rendre en mulet.

Bonne nuit

© Les faits Plumes

9 réflexions sur “Pêche du soir

  1. Une amie que j’aDORe ADèle, pêche, elle, aux rayon fruits et légumes. Mais en MER OU aller ?
    J’ai beau avoir le DOS FIN, ma BOUILLe BAISSE le TON quand le BEAU DROIt titille la ligne et le LOUP préfère CARRELET quand il y a ANGUILLE sous roche. Alors, je charge la MULE ET je retourne CARPEr le diem, sous le regard astral du POISSON LUNE 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s