Les proclamancoeurs

Que t’es beau…

C’est à faire rougir tous les bouleaux !

C’est vrai que t’es beau…

Même quand tu fais ta pleurote qui tire sur son chapeau !

Ô et toi,

T’es belle…

Comme un cheval sauvage sans sa selle !

Oh oui, alors, qu’est-ce que t’es belle…

Tu vas rendre jalouses les hirondelles !

Tu crois qu’on en fait trop ? Certains disent qu’on va tomber de haut. Que notre amour nous condamne au cachot !

N’écoute pas les cœurs qui n’ont plus d’écho… On ne fait pas des ricochets dans l’eau avec des calots !

Écoute mes mots…

Regarde nous sur ce banc, penses-tu qu’il faille encore se demander si notre amour a l’envergure d’un pépin ou d’un noyau ? C’est nous qui tenons la manivelle de nos chênes!

© Les faits Plumes

4 réflexions sur “Les proclamancoeurs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s