L’habit tas

Le crépit tombe

Les couleurs crépitent

L’acidulé des murs peints

Sublime l’arlequin de la palette

Et si demain

Je me retrouve sans toit ni pain

J’emporterai l’étoile peinte

Pour que s’exilent avec moi, les esquisses saveurs de mon palais délicieux

Et guerre plus sauf s’il vous paix

© Les faits Plumes

16 réflexions sur “L’habit tas

  1. Quelle magnifique ensemble lesfaitsplumes! j’en suis tout émue aussi bien par la poésie à la saveur exquise que par cette maison très touchante qu’on serrerait volontiers dans ses bras sans crainte du ridicule. Mer sea pour ce mignon petit bouquet tout plein d’émotions

    J'aime

  2. Bonjour les belles sources… Qu’est ce que j’aime cette image de serrer dans mes bras cette maison qui renferme en son sein les multiples traces d’histoires des vivants qui l’ont habit tait … C’est un peu revenir aux sources… Aux belles sources. Je vous embrasse, vous dis mer sea et vous souhaite un b’eau dimanche

    Aimé par 2 personnes

  3. I vestiti ammucchiati

    Il crollo cade
    I colori scoppiettano
    Le pareti dipinte acidulate
    Sublime l’arlecchino della tavolozza
    E se domani
    Mi troverò senza tetto o pane
    Prenderò la stella dipinta
    Per quell’esilio con me, i profumi del mio delizioso palato
    E guai di più a meno che non ti calmi

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s