Le coup de la panne

On s’est extirpés de l’anniversaire de Renaud aux alentours de 21h54

J’ai dit « Tu peux Joe, me ramener stp ? »

J’étais décidée à tomber dans les bras de Morphée une heure plus tard

J’étais déterminée à me glisser sous les plaids au chaud

J’étais résolue à oublier cette énième journée de travail qui se terminait

…………………………………………………… devant un bon film avec Harrisson Ford…..

…. mais la panne………………………………………………………………………………..

Étincelle, court circuit……………………………………………..

Et voilà que je me retrouvais comme une conne sur la banquette arrière de la vieille Citroën entrain de regarder mon grand duc essayant de comprendre ce qui se passait

Lorsque je franchis la porte cela faisait une heure que les plombs avaient sauté

© Les faits Plumes

tumblr_pj1licl9dz1uq5t4do1_400

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s