A bis cycle et plus si affinité…

Nous roulions à vue…

Lui et moi, une hotte sur le dos pour recueillir les exploits kilométriques…

C’est important les kilomètres parcourus pour l’entretien des conversations, le lundi matin, à la machine à café…

Nous étions tous les deux… Lui et moi et avions l’avantage d’être à nous deux plus que la somme des parties qui nous composent…

J’étais bien. Sûr de moi, rapide, performant et avide de croiser de vieux vélos aux roues voilées et le regard des vélocyclistes rougissant à mon passage…

Lui et moi on fait la paire…

Et puis… je les ai croisés sur mon chemin, beaux, amoureux et invincibles…

Ils étaient deux… Ils formaient trois et formaient un…

Ils marchaient. ..

J’ai rougi en les voyant et ma vue s’est voilée…

Mon vélo et moi, on fait une paire…

Mais sur mon vélo, j’espère…

© Les faits Plumes

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s