Du Donquichottisme contemporain

Il est des combats que nous menons au quotidien qui nous épuisent et qui ne servent à rien si ce n’est à rien et admettons-le, rien c’est déjà beaucoup.

Par exemple, espérer que Jules notre collègue de bureau arrêtera de laisser dans ses baskets, les chaussettes sales avec lesquelles il vient d’aller jogger au prétexte qu’un vrai binôme ça partage tout; imaginer que Kate, notre mère arrêtera de récrire son histoire et par effet collatéral la nôtre pour feindre de ne pas se rappeler ce qui pourtant nous blesse; croire que Barnabé notre voisin arrêtera de jouer aux jeux vidéo volume au maximum afin que nous puissions enfin nous réconcilier avec les hommes à moustache qui sautent sur des champignons; supposer que Jim notre chef arrêtera de nous instrumentaliser parce qu’au fond c’est quelqu’un de sensible… sensible oui surtout à son image et à sa carrière; concevoir que Sophie l’automobiliste parisienne se mettra à respecter les priorités à droite car son comportement mériterait bien une gauche; accepter que Victor notre fils n’a pas fait exprès de choper une gastro juste la veille de son départ chez ses grands-parents…

Et puis en vouloir :  au syndicat de copropriété qui ne nous a pas prévenu de la coupure d’eau malgré les charges qui nous valent tous les mois une sacrée douche froide, à la ville qui a décidé de fermer la piscine le jour où nous souhaitions y aller, à la météo de nous pourrir notre week-end, à notre conjoint qui nous dit « ce n’est pas ce que je t’ai dit »… ben non puisque c’est moi qui le dit, aux cheminots qui font grève alors que c’est un droit constitutionnel fondamental, à notre ordinateur qui a décidé de faire ses mises à jour au moment de passer à l’étape 6  de la commande de la superbe paire de chaussures que l’on vient de repérer, à la cafetière qui se met à fuir(e) parce qu’elle en a plein le filtre, aux poissons rouges qui viennent de crever, victimes d’eutrophisation (on nous avez dit que c’était résistant ces bêtes là!) … A Pierrette, Paulette et Jacqueline pour X et Y autres bonnes et mauvaises raisons parce que nous sommes des personnes combattives qui devons tous les jours surmonter et contourner un tas de difficultés. C’est là que l’intelligence artificielle et la biotechnologie pourraient nous être bien utiles : regardez Wonder Woman, Super Jimmy et l’homme qui valait trois milliards, ils gèrent, eux, plusieurs combats à la fois, partout et tout le temps…Ce sont des flash bat- spider- super- (wo)man

Ainsi de suite et ainsi de suite, Idem et Ibidem…

Que d’énergie dépensée !  A se battre parfois pour des petits riens mais nous l’avons dit rien c’est déjà beaucoup car on peut faire beaucoup de rien, ce n’est pas rien de rien….

Quoi qu’il en soit pendant ce temps, les services publics sont détruits et en limite de fonctionnement, le nombre de sans abris ou mal logés augmente considérablement, les inégalités territoriales s’accroissent, le chômage structurel massif augmente pendant que les actionnaires s’engraissent, les conflits armés conduits pour de mauvaises raisons perdurent et s’intensifient, le racisme devient un valeur sociétalement admise, se procurer une arme est presque devenu aussi facile que de se procurer du terreau pour semer nos graines stériles, le prix du pain a triplé en un temps record, l’accès à l’eau potable est de plus en plus compromis y compris en France (et oui!), des écoles ferment, des prisons ouvrent, les perturbateurs endocriniens indisposent nos filles dès l’âge de 9 ans, l’avidité gagne du terrain…

C’est vrai que nous nous battons tous les jours… Et les combats de nos vies sont rudes… ils le deviennent d’autant plus que nous ne menons peut-être pas les bons combats…

Or comment prendre de la hauteur pour s’en rendre compte quand on a peur de glisser…

9 réflexions sur “Du Donquichottisme contemporain

  1. Bon jour,
    C’est pour cela que d’ici peu les bipèdes que nous sommes auront totalement disparu et que les robots humanoïdes seront nos mémoires à venir … qui eux-mêmes chercheront à reproduire une forme biologique de ce que nous avons été ainsi nos créateurs disparaîtront à leur tour et le cycle recommence … 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour Max-Louis et merci pour votre commentaire. Rachel Carson (les printemps silencieux) nous disait d’ailleurs à ce propos: « une civilisation peut-elle mener une guerre sans merci contre des vies sans se détruire elle-même et sans perdre jusqu’au droit de se dire « civilisée ». Très belle journée à vous.

    J'aime

  3. Merci Stéphanie pour ton commentaire. Il n’y a pas de petits combats… Il existe toutefois des combats oubliés ou que l’on ne veux pas /plus voir ou que l’on ne voit plus comme essentiel… Des combats vains et même vilains 🙂 Très beau week-end à toi

    Aimé par 1 personne

  4. Parce qu’on accepté de se laisser diviser, parce qu’on a oublié, souvent, le collectif, les vraies valeurs d’humanité et de solidarité dans un monde où on ne nous propose que la -difficile – survie (loin du toc qui caractérise les fausses valeurs libérales et marchandes), parce que… Oui, on se trompe souvent de combat 🙂
    J’aime bien ton article ! Merci et bonne journée

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s