Les nourritures affectives

Les nourritures affectives, une œuvre de Boris Cyrulnik, Éditions Odile Jacob, 1993

tumblr_p0dmet3sbZ1waogfao1_540

C’est avec beaucoup d’ingéniosité que l’auteur bouscule dans cet ouvrage toutes nos idées reçues en nous invitant à repenser la psychologie humaine à partir de l’observation des comportements animaux. Plusieurs pathologies affectives à l’origine de troubles de la socialisation des individus, s’entendant du stade fœtal à la vieillesse sont ainsi analysés: racisme, déviances juvéniles, violences, transgressions sexuelles

L’intention de l’auteur est de montrer que la découverte de l’animalité à conduit les éthologues à souligner par contraste la spécificité de l’Homme. La comparaisons entre l’homme et l’animal est ainsi utilisée dans cet ouvrage comme outil pédagogique.

L’auteur étudie la genèse et la fonction de l’affectivité autour de quelques thèmes fédérateurs. Il part de l’opinion commune selon laquelle l’animal vivrait dans la sensorialité et l’affectivité et l’Homme dans une intellectualité coupée du monde sensible. En bref, ce qui distinguerait l’animal de l’homme serait la faculté pour le second d’isoler les émotions des représentations.

Un leurre, nous dit-il ! Boris Cyrulnik démontre, au contraire, en s’appuyant sur les réflexions scientifiques les plus récentes  que cette coupure n’existe pas. Ce constat l’amène ainsi à définir l’affectivité comme « une force biologique, une communication matérielle, un liant sensoriel qui unit les êtres vivants et structure entre eux un véritable organe de la coexistence »

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s